En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.

Aller au contenu Aller à la recherche Aller au menu principal

4180453 11 1 468361770

« Sait on jamais où risquent de nous mener collectivement les petites lâchetés de chacun d'entre nous ».

Voilà ce qu'on peut lire sur la quatrième de couverture de ce petit ouvrage incontournable de 11 pages sorti en 1998, et réédité fin 2014 avec les illustrations percutantes du pochoiriste C215.

 

A sa sortie, cette fable glaçante politique et engagée aurait du passer un peu inaperçue. C'est suite aux résultats du deuxième tour des élections du 21 avril 2002, et à une chronique du journaliste Vincent Josse sur France Inter, que Matin brun se retrouve vendu à plus d'un million d'exemplaires et traduit dans plus de 25 langues.

Etudié aujourd'hui dans les collèges et les lycées, cet apologue* nous invite à réfléchir sur notre responsabilité face à la banalisation de l'intolérance, et dépeint l'inexorable montée de l'extrémisme auquel le citoyen, par indifférence ou par peur, décide de ne pas s'opposer.

 

Charlie et son copain vivent la montée d'un régime totalitaire appelé l'Etat brun (référence aux chemises brunes portées par les nazis dans les années 30). D'abord il est interdit aux citoyens de posséder un chat qui ne serait pas brun. Puis c'est au tour des chiens non bruns d'être supprimés. Personne ne réagit. Les personnages du livre finissent par se séparer de leurs animaux de compagnie sans s'opposer.

Absurde, la logique totalitaire est infernale, et c'est bientôt au tour du quotidien de la ville d'être remplacé par un journal brun, et au tour des livres de la bibliothèque de disparaître.

 

L'auteur, Franck Pavloff, né à Nîmes en 1940, engagé sur le plan humanitaire et social, spécialiste notamment en psychologie de l'enfant et auteur de plusieurs romans et nouvelles, dénonce dans ce récit coup de poing les petits arrangements, les compromis, l'indifférence et la pensée unique.

 

Universel, intemporel et accessible à tous, ce récit salutaire se lit en quelques minutes mais plonge le lecteur dans une profonde réflexion sur la question de la liberté et la responsabilité de chacun dans sa préservation.

Un livre pour Aujourd'hui et pour Demain.

 

 

* Apologue : nom masculin (latin apologus, du grec apologos, récit) Court récit en prose ou en vers, dont on tire une instruction morale. [Larousse].

 

 

OPAC Détail de notice

 

 

 

 

 

"Un beau matin" Court métrage de Serge Avédikian (France, 2005)- A partir de peintures de Solweig Von Kleist, adaptation de l'ouvrage Matin brun de Franck Pavloff.

 

 

Commentaires   

+1 #1 Laure 21-01-2015 09:05
Franck Pavloff figure parmi les auteurs attendus au Festival de la biographie 2015 à Nîmes (Carré d'art du 30 janvier au 1er février), pour son livre "L'enfant des marges".