En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.

Aller au contenu Aller à la recherche Aller au menu principal

Une sage-femme et deux médecins, les auteurs de ce recueil de « 3 histoires d’amour » sont aux « premières loges » pour témoigner de ce qui fait le lien de leurs récits : le don du sang, le don de soi.

Baptiste Beaulieu nous raconte l’histoire de Rebecca « La jeune fille qui surveillait les enfants ». Cadette d’une famille unie par une belle complicité, Rebecca a dix-sept ans quand elle est percutée par un véhicule incontrôlé un soir d’été. Ses proches découvrent que leur « Becca Boo » (c’est son petit nom affectueux) a sauvé la vie de l’ami qui l’accompagnait, accomplissant ainsi l’un des projets de vie qu’elle s’était fixés en entrant au lycée.
Baptiste Beaulieu, médecin, est aussi connu pour la vitalité de son blog  « Alors voilà » qui recueille des témoignages de soignants/soignés.

Dans « Rab de temps », Agnès Ledig nous conte la rencontre de Gaëlle et de Julien, donneurs de sang, un jour de collecte. La jeune femme a tout suite repéré celui dont c’est la « première fois » et qui pourrait, peut-être, ne pas revenir. Elle partage avec lui sa longue expérience et l’encourage à renouveler sa démarche engagée. Ce faisant, elle lui confie l’histoire de son propre engagement : un parcours peu commun.
Agnès Ledig, qui a connu la douleur de perdre un enfant atteint de leucémie, est désormais romancière. "On regrettera plus tard" Albin Michel, 2016 est son dernier roman.

Dans « La source », Martin Winckler nous entraîne en 2051, année où Rachel fait son 177ème et ultime don du sang car elle a atteint l’âge limite : 70 ans. Elle confie à cette occasion à Gilberte, sa petite-nièce, son journal de donneuse car elle a marqué chacun de ses dons d’un récit. Deux autres «journaux intimes» accompagnent ce carnet de bord : ceux de Joséphine et de Virginie, mère et tante de Rachel. Gilberte s’inscrira-t-elle dans cette lignée de donneuses ?
Depuis "La Maladie de Sachs" (P.O.L., 1998) qui a contribué à le faire connaître en tant qu’auteur, Martin Winckler a publié de nombreux romans dont le dernier "Abraham et fils" aux éditions P.O.L, 2016

Dans un dernier chapitre du recueil L’EFS (Etablissement français du sang) se présente en quelques données clefs «Du donneur aux patients».

Librio littérature, 2016