En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.

Aller au contenu Aller à la recherche Aller au menu principal

De Madagascar à l’île de la Réunion, de l’île de la Réunion à Madagascar avec des escales en France, porté par sa passion pour la musique et pour l’envoûtante Janis, Jimi se construit.

Francius (qui s’est auto-baptisé Jimi en hommage à son idole guitariste J. Hendrix) est né noir aux yeux verts dans une famille à la peau claire. Une particularité physique qui forge en partie sa personnalité et le pousse à accentuer sa singularité au sein de la petite société privilégiée dans laquelle évoluent ses proches à Madagascar. La musique rock, son étendard, et Henriette - qui devient sa Janis (Joplin) – lui donnent l’énergie de toutes les audaces.

Quand sa famille est, avec plusieurs autres familles de «colons réunionnais », renvoyée de Madagascar dans son île d’origine, Jimi décide de s’émanciper des siens pour rejoindre la Métropole. Un long périple le fait transiter dans la Grande île malgache : le temps de se découvrir un fils, Francis, en retrouvant Iary, la mère de cet enfant. Il y retrouve aussi  « sa » Janis, toujours fougueuse, mais tournée vers d’autres amours.

En France, où il arrive sous la contrainte administrative, les désillusions s’accumulent d’abord pour notre aventurier. C’est là pourtant qu’il développe l’expression de ses talents artistiques.

Avec Jimi, le lecteur voyage dans l’histoire sociale et politique mouvementée des contrées qu’il traverse. Emmanuel Genvrin, d’une écriture dynamisée par les nombreuses expressions propres aux créoles et aux us et coutumes des îles de l’océan Indien nous livre un savoureux récit à la fois simple et foisonnant.

Gallimard, 2016 - (Continents noirs)