En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.

Aller au contenu Aller à la recherche Aller au menu principal

Le livre de la rentrée

Brigitte Findakly, de père irakien et mère française, est née et a vécu en Irak jusqu’à ses 14 ans.

Aujourd’hui, coloriste de renom, elle nous offre ses souvenirs d’enfance et une vision de l’Irak des années 60 à aujourd’hui.

Ce n’est pas la moindre des qualités de cette bande dessinée, où le graphisme stylisé de Lewis Trondheim apporte une touche supplémentaire de nostalgie, où les personnages aux poignets arrondis (sans mains) nous rappellent nos dessins d’enfance,

Images d’un pays où les coquelicots poussent le long des sites archéologiques de ce qui fût autrefois un grand empire, la Mésopotamie.

Un pays ravagé par la guerre, où les populations s’accrochent pour vivre, jusqu’à ce qu’elles ne puissent plus y rester. En Irak comme ailleurs, un monde est en train de disparaître, plein d’amour, de rires entre amis, entre parents, de fêtes, parfois religieuses. Un pays où l’on voit chrétiens et musulmans se côtoyer. Mais aussi les dictateurs défiler par coups d’état successifs. Et la violence s’installer, au fil des décennies.

Un témoignage précieux, par quelqu’un qui a vécu à cheval sur deux pays, tant que cela a été possible, et dont les souvenirs d’enfance ne sont pas entachés de l’aigreur manifestée, parfois, par ceux qui ont du partir trop vite.

Blog de Lewis Trondheim

Extrait de Coquelicots d'Irak