En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.

Aller au contenu Aller à la recherche Aller au menu principal

ensilence

Comment vous convaincre de vous plonger (littéralement !) dans cette bande dessinée ? Car de prime à bord, son histoire est somme toute banale : pendant leurs vacances, un couple fait une sortie canyoning avec un guide. Mais un autre élément prend lui aussi tout sa place au cœur du récit : l’eau.

Audrey Spiry, dans ce premier album, fait part d’un véritable talent pour jouer avec l’eau. Elle la maîtrise et l’utilise pour déformer et révéler à l’envie les corps et bien plus encore. Tout au long de cette randonnée aquatique, l’auteur s’amuse de sa puissance et de la vie qui s’en dégage. Elle parvient à mettre à nu ce couple, à le malmener et à l’éprouver. L’eau purifie, et interroge la vie et ses chemins. Les illustrations sont incroyablement justes et très abouties tant elles nous happent véritablement. Et si les couleurs sont vives et jurent parfois, elles sont autant de repères dans les déformations que l’eau opère sur les corps.

Véritable métaphore du couple, l’auteur nous entraîne ici dans une double lecture dont elle maîtrise la trame. Il s’agit bien là d’un de ces coups de cœur qui continuent de pulser bien longtemps après les avoir refermés.

OPAC Détail de notice