En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.

Aller au contenu Aller à la recherche Aller au menu principal

Le roman d’Italo Calvino intitulé « Villes invisibles » (1973) met en scène différentes villes que décrit Marco Polo lors d’un voyage imaginaire, source d'inspiration pour une cinquantaine d’élèves.

Parmi toutes celles présentes dans le texte, dix villes ont été choisies par les enseignants, dix textes qui servent de terreau à leur imagination

Par groupe de 5 ou 6, les élèves doivent inventer, créer, donner vie à l’une de ces villes, dont ils ont tirés le texte au sort parmi les 10.
Leur imagination et leur créativité permettent de rendre visible l’invisible.
10 groupes, 10 projets, 10 villes, 10 livres-objets.
La création court sur 2 mois (janvier-février) ; les réalisations seront exposées lors de la journée Portes Ouvertes du lycée le 4 mars et une remise officielle au Département est programmée, en présence d’élus du Département, à l’Auditorium des Archives départementales, vendredi 10 mars à 14h.

Premiers aperçus en images :

M14
M15
M16
M17
M19
M111
M119
M124

La Direction du Livre et de la Lecture (DLL) a amorcé dès la rentrée scolaire 2016 un partenariat avec le lycée Hemingway à Nîmes et ses enseignants d’Arts appliqués.
Les élèves de terminale de la section STD2A (Science et Technologie du Design et des Arts Appliqués), deux classes soit une cinquantaine d’élèves, vont travailler dans le cadre d’un projet pédagogique sur la réalisation de livres-objets.

Ces livres-objets ainsi réalisés à partir de mots et rassemblés dans une « Valise des villes invisibles » deviendront supports de lecture et seront transmis à la DLL pour diffusion auprès de son réseau.
Comme outils de médiation, ils circuleront dans les médiathèques ou collèges du Département, d’abord lors d’une action culturelle de la DLL puis à la demande, pour animer des moments de lectures auprès des plus jeunes, enfants âgés de 9 à 11 ans.
Ils font bien-sûr écho à la collection de livres d’artistes de la DLL dans laquelle on trouve pour partie cette forme de livres qui, à ce moment-là, trouvera également un temps de valorisation.

Les villes invisibles épisode 2